09
Mai-Juin 2019

Gouverner l'aléa : quand les territoires deviennent résilients

Gouverner l'aléa : quand les territoires deviennent résilients

Face à l’incertitude radicale du monde d’aujourd’hui, le concept de résilience invite à repenser les politiques publiques. « Mécanisme évolutif », selon Boris Cyrulnik, capacité à surmonter les chocs traumatiques (catastrophes naturelles, attentats terroristes, risques technologiques, etc.), la résilience peut aujourd’hui être utilisée comme une démarche systémique pour réinventer l’action publique.

Cette approche consiste à renforcer la capacité du territoire à faire face aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux. En invitant à penser « l’après », elle remet en question les simples politiques de gestion du risque.

Comment construire et mettre en œuvre une stratégie de résilience dans le secteur public ? Est-ce un nouveau métier en devenir dans les collectivités ? Comment impliquer les habitants dans cette démarche ? Quels enseignements tirer des expériences conduites à l’international (Fukushima, Détroit, Saint-Louis du Sénégal, La Nouvelle Orléans) ? Les politiques et l’administration ne doivent-ils pas devenir résilients pour préparer des lendemains incertains ?

L’heure est donc venue d’explorer les formes publiques de la résilience pour penser l’administration en temps d’incertitude à l’ère anthropocène.