Revue

Dossier

Le grand retour de la question rurale : Gilets jaunes et mobilisation territoriale ?

Le 7 janvier 2020

Au lendemain des premiers mouvements d’occupation des ronds-points par les Gilets jaunes, en novembre 2018, les analystes se sont perdus en conjectures sur la nature profonde de la contestation, et en particulier sur ses motivations territoriales. Était-ce là la confirmation de la grande « fracture territoriale », identifiée à partir de la campagne présidentielle de 2012 et des travaux de l’économiste Laurent Davezies1, celle qui opposerait la France des métropoles à la « France périphérique », selon l’expression trop fameuse de l’essayiste Christophe Guilluy2 ? Voyait-on s’exprimer tous les territoires tenus à distance de la croissance économique des plus grandes agglomérations et de l’intégration à l’économie mondialisée ? Plus encore, les espaces ruraux, trop longtemps négligés par l’action publique face à l’injonction à la compétitivité, à l’innovation et à la croissance dans les métropoles, prenaient-ils ici leur revanche ?

A lire aussi