Revue

Dossier

Audrey Hespel : « Le design, une posture pour imaginer les futurs et bousculer les codes »

Audrey Hespel
Le 30 mars 2020

Audrey Hespel est slasheuse et exploratrice en prospective chez Alive by Decathlon, un espace consacré à l’innovation pour tous et par tous implanté à Villeneuve-d’Ascq et lancé par la marque en 2015. Le design et la prospective sont les deux moteurs de l’innovation qui permettent au groupe d’imaginer le monde de demain et les produits qui vont avec.

Comment définissez-vous le design chez Decathlon ?

Plus qu’un outil, c’est une posture. Une manière de voir les signaux faibles du présent et d’envisager les futurs émergents. Une posture qui permet de faire évoluer la culture de l’entreprise.

Comment s’est créé le lab Alive by Decathlon et de quelle manière le design développe votre culture d’entreprise ?

Le design chez Decathlon est présent depuis plus de vingt ans, mais il a pris un réel essor ces quinze dernières années. Alive a émergé en octobre 2015 pour donner suite à une enquête interne intitulée « Shake your inno ». Cet espace de 800 m² est donc une réponse à un besoin remonté par nos collaborateurs d’avoir un lieu atypique permettant de penser autrement. Nous avons su les écouter et leur proposer une solution adaptée, à savoir un espace ouvert à tous, en interne comme en externe, avec un mobilier agile et modulable qui se transforme facilement aux grés des besoins. Une partie de l’offre et du mobilier Alive a été co-construite avec AKtan, une boîte de design et d’innovation située à Orléans. En parallèle de l’espace, Alive a pour rôle de pousser la prospective au sein de Decathlon dans le but d’enrichir les réflexions, de chahuter les statu quo et d’ancrer une culture du questionnement. C’est la pierre angulaire de cet espace : permettre à chacun de se poser les bonnes questions aujourd’hui pour co-constuire demain.

À travers tous les événements proposés (conférences, ateliers, formations, etc.), Alive invite à une posture plus créative, à créer du lien entre les personnes et à stimuler l’ouverture d’esprit. Et parce qu’Alive croit fortement en l’intelligence collective, la plupart de nos événements mixe interne et externe.

Permettre à chacun de se poser les bonnes questions aujourd’hui pour co-constuire demain.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos projets à venir ?

En 2018, nous avons co-créé une plateforme de prospective intitulée « Explore 2040 » 1 qui est ouverte au monde entier et sur laquelle chacun peut contribuer en postant un article ou une réflexion. L’équipe Alive fait également partie du projet de Vision 2030 de Decathlon, avec la forte responsabilité de créer un processus d’intelligence collective qui permettent d’embarquer tout le monde (internes comme externes) et qui s’appuie sur une plateforme digitale mise au point par Bluenove. Ces deux projets sont liés au besoin d’éclairer sur l’avenir de Decathlon, ils sont tous deux en cours de déploiement. L’avenir de Alive est étroitement lié à l’expérimentation, en effet nous fonctionnons en « test and learn » en continu. Il est donc important pour nous de continuer à être dans le « faire » et partager au monde nos apprentissages. Pour la suite, nous pouvons imaginer des lieux décentralisés, dont chacun s’inspirerait pour faire localement ce dont il a besoin, en cohérence avec son territoire.

Quelles sont vos attentes de Lille en tant que Capitale mondiale du design ?

Un enrichissement par des créations de liens et des rencontres intéressantes. Une attractivité qui favorisera l’ouverture d’esprit et qui fera connaître la puissance de la métropole en termes de design, pour pousser la culture.

  1. www.explore-alive.io
×
×

A lire aussi