Les Régions et le développement économique : une nouvelle territorialisation de leurs politiques ?

Le 2 juillet 2020

Depuis les premières lois de décentralisation mises en œuvre dans les années 1980, politiques et universitaires n’ont eu de cesse de souligner les limites du pouvoir économique des Régions, maillon faiblement outillé pour intervenir dans ce domaine de compétences. Les travaux de Daniel Béhar et Philippe Estèbe (2006) dressaient par exemple le constat que la première génération de schémas régionaux de développement économique ne permettait pas aux Régions de produire des modèles locaux de développement économique. Ils se présentaient en effet comme des documents similaires dans chaque Région, accordant peu de place à l’analyse des spécificités régionales. Plus récemment, l’analyse des budgets régionaux menée par Gwénaël Doré (2014) a souligné les difficultés des Régions à élaborer des stratégies et à agir sur l'orientation du développement de leurs territoires.

 

Depuis 2016, l’introduction des schémas régionaux de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII) ainsi que l’exclusivité accordée aux Régions dans l’aide aux entreprises a-t-elle modifié la situation ? Les nouveaux outils, introduits par la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe), permettent-ils aux Régions de répondre de manière originale aux déséquilibres économiques de leur territoire ? Pour répondre à ces questions, nous avons mené une enquête au cours de l’année 2019 sur les évolutions récentes de l’exercice de la compétence de développement économique dans les Régions Bretagne et Occitanie. Nous avons en particulier analysé les SRDEII, les nouvelles distributions territoriales des dispositifs régionaux d’aide aux entreprises, ainsi que des services régionaux et des agences régionales de développement économique. L’absence de données régionales précises sur la géographie des subventions distribuées aux entreprises ne nous a toutefois pas permis de compléter cette première approche par une analyse financière des redistributions territoriales. Notre enquête a par ailleurs été complétée par vingt entretiens conduits avec différents acteurs impliqués dans le développement économique de ces territoires.

 

Par
Thibaud Bages

Thibaud Bages

Etudiant en Urbanisme et Aménagement

ENS - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

et et
Xavier Desjardin

Xavier Desjardins

professeur des universités en aménagement de l'espace et urbanisme

Sorbonne Université

A lire aussi