Le décrochage scolaire : comment la prise en compte des perdus de vue contribue à transformer les politiques éducatives

Le 6 août 2018

La conception de l’école en France repose historiquement sur des modalités de sélection des élèves dans la logique de production d’une élite et sur une séparation entre les sphères pédagogique et éducative. Les jeunes sortant sans qualification chaque année du système de formation initiale sont restés invisibles aussi longtemps que le marché de l’emploi permettait leur insertion professionnelle. Ensuite leur prise en charge a relevé de politiques ciblées plutôt sur l’emploi et/ou la sécurité avant d’interroger le système éducatif. Désormais, elle fait l’objet d’une stratégie explicite qui privilégie la prévention y compris précoce et qui constitue un vecteur de transformation des pratiques éducatives et pédagogiques dans une démarche d’inclusion.

OU
Abonnez-vous à la revue des Horizons publics
Formule intégrale
6 numéros + 4 hors-séries + accès lllimité au site et aux archives
S'abonner
Au sommaire de ce numéro
A retrouver dans le dossier