Revue

Dossier

Un incubateur de lanceurs d’alerte de demain ?

CitizenCampus
Les sessions privilégient l'interactivité et la participation des étudiant.e.s, notamment par le système de posters que les "citizen-campusiens" rédigent par groupe afin de questionner l'intervenant sur certains aspects de son intervention.
©UGA
Le 14 août 2020

Depuis deux saisons, les organisatrices de CitizenCampus, en particulier Isabelle Forge-Allégret et Marguerite Pometko, m’ont sollicité, comme juriste engagé1, pour intervenir dans des sessions « Engagements et expertises » sur la thématique de « Encadrement juridique de l’alerte éthique ». En 2018-2019, dans le cadre de la thématique générale « Sciences, techniques et sociétés : qui gouverne le progrès ? », il m’a été demandé d’intervenir sur le statut du lanceur d’alerte.

A lire aussi