Quel.le.s ingénieur.e.s en chef territoriaux.ales pour demain ?

Le 16 octobre 2019

Radia Daoud et Benoît Vernière, actuellement élèves ingénieur·e·s en chef de la promotion 2019-2020 Wangari Muta Maathai à l’Institut national des études territoriales de Strasbourg (INET), esquissent pour Horizons publics le portrait de l’ingénieur·e en chef de demain. Management des organisations, rapport au territoire, besoin de proximité, transition environnementale et sociale, sensibilité pour la prospective et l’anticipation, etc. Face aux enjeux et aux défis futurs, ces hauts fonctionnaires territoriaux doivent avoir de nouvelles compétences et se diversifier en termes de profils.

OU
Abonnez-vous à la revue des Horizons publics
Formule intégrale
6 numéros + 4 hors-séries + accès lllimité au site et aux archives
S'abonner
Par
Benoit Vernière

Benoît Vernière

Président

Association des élèves ingénieur·e·s en chef territoriaux (AEICT)

et
Radia Daoud

Radia Daoud

Ingénieure en chef territoriale

Institut national des études territoriales

A lire aussi