La Convention citoyenne pour le Climat : acte I de la démocratie délibérative à la française ?

La Convention citoyenne pour le Climat
La Convention citoyenne pour le Climat se réunit pendant six week-ends au siège du Conseil économique, social et environnemental (Cese).
Le 15 novembre 2019

Les 150 citoyens et citoyennes tirés au sort qui forment la Convention Citoyenne pour le Climat se retrouvent du 15 au 17 novembre pour un troisième week-end de travail au Conseil économique, social et environnemental à Paris. C'est aussi le grand retour de Nicolas Hulot, Président d'honneur de la Fondation pour la Nature et pour l'Homme, qui sera auditionné vendredi 15 novembre dans l'après-midi à la demande des citoyens et des citoyennes pour échanger sur sa vision du mandat de la Convention, ses propositions et afin de répondre à leurs questions. Ce sera l'un des temps forts de ce troisième week-end.

 

Le Président de la République annonçait le 25 avril 2019 l’organisation de la première Convention citoyenne pour le climat. Le principe : 150 citoyens seront tirés au sort pour participer durant six week-ends à la Convention. Leur mission sera de répondre à la question suivante : « Comment atteindre les objectifs de réduction de 40% les émissions de gaz à effet de serre en France à l'horizon de 2030, dans un esprit de justice sociale ? ».

 

Le Président s'engage à ce que les propositions qui en résulteront soient soumises « sans filtre » au parlement et/ou par voie de référendum au peuple français. Pour le grand public, il peut s'agir encore à ce jour d'une énième commission Théodule débouchant sur des préconisations laissées sans suite.

 

Pour les spécialistes du secteur, nous avons à faire à un tournant majeur dans l'histoire de la cinquième République, à travers une première expérience de démocratie délibérative à la française. Enquête au cœur des premières étapes de la Convention citoyenne pour le Climat.

OU
Abonnez-vous à la revue des Horizons publics
Formule intégrale
6 numéros + 4 hors-séries + accès lllimité au site et aux archives
S'abonner

A lire aussi