Web

Tribunes

2021, objectif parité dans les territoires : n’attendons pas cinq ans de plus !

Le 8 avril 2021

Les constats, nous les connaissons : les administrations des collectivités territoriales - régions, départements, intercommunalités, communes - sont encore très majoritairement dirigées par des hommes. Pour ne parler que celles concernées par les futures élections programmées en 2021, nous recensons une seule femme au poste de directrice générale des services pour dix-huit régions et quinze femmes pour une centaine de départements.

 

Comment un tel déséquilibre peut-il encore subsister dans l’accession aux postes à responsabilité ?

 

Comment cette représentation du pouvoir et de la solidité professionnelle, si genrée, peut-elle être encore si prégnante dans les esprits et se traduire si implacablement dans les faits ?

Le secteur public porte la responsabilité de l’exemplarité sur ces sujets. Il lui incombe d’être pro-actif, moderne et résolument militant contre toutes les formes d’inégalité. C’est là sa raison d’être. Les immenses défis du secteur public, l’urgence des crises sanitaires, économiques et sociales ne permettent pas de s’affranchir des talents multiples et complémentaires portés par les femmes et exigent de mieux conjuguer les énergies.

Les solutions, nous les connaissons aussi. La performance n’est possible que si chacun contribue au meilleur de sa personne. Recruter des hommes et des femmes à des postes de direction, de manière équilibrée, contribue à la diversification des profils, à accroître l’intelligence collective, à la prise de meilleures décisions.

La mixité et la diversité constituent une véritable opportunité pour les organisations comme pour la société dans son ensemble, confrontée depuis un an à des changements de paradigme dans la relation au travail et son fonctionnement.

Les femmes sont des dirigeantes de talent, quand elles ont la possibilité d’exercer ces fonctions. Il est temps d’oser interroger nos politiques de recrutement, nos perceptions et nos pratiques collectives. Il est temps de prendre nos responsabilités individuelles qu’elles soient hiérarchiques ou politiques pour contribuer à écrire l’Histoire autrement et nous tourner vers plus de justice, d’équilibre et d’efficacité.

C’est la raison pour laquelle il nous a paru opportun, juste et utile de penser un dispositif engagé, à l’occasion des élections locales de juin 2021, destiné à promouvoir l’accès des femmes aux postes à responsabilités dans les territoires. Ce défi, soutenu par la Ministre de la transformation et de la
fonction publiques, nous l’appelons : « Objectif parité 2021 ».

Ce challenge permettra de faire connaître les femmes dirigeantes qui existent et réussissent aujourd’hui et d’accompagner toutes celles qui se lanceront dans un processus de recrutement, en les aidant à oser la candidature, à se préparer aux entretiens et en accompagnant leur prise de poste.
Cette démarche contribuera à identifier, enrichir et pérenniser le vivier de femmes pouvant être nommées aux plus hautes responsabilités.

A partir du 8 avril, nous diffuserons chaque semaine jusqu’aux élections le portrait d’une femme dirigeante de grande collectivité qui est engagée, inspirante, solide. Leurs employeurs, des élus, hommes et femmes, y témoignent aussi de leur engagement pour l’égalité professionnelle.

Des élus, des associations d’élus (Régions de France, Assemblée des départements de France, France urbaine et l’association des maires de France) et des associations professionnelles (administrateurs territoriaux -AATF-, ingénieurs territoriaux –AITF-, dirigeants de collectivités –SNDGCT) soutiennent et participent au défi.

Pour relever ensemble le défi de la parité à la direction des administrations des régions et des départements, suite aux élections prochaines, encourageons les femmes de talent et orientons les vers le collectif Women challenge, qui pilote le dispositif (womenchallenge2021@gmail.com).

Le collectif Women Challenge s’est créé autour de Delphine Joly et Clothilde Fretin-Brunet, dirigeantes territoriales et de leur collaboration avec quatre femmes entrepreneures qui ont l’expérience des collectivités territoriales : Sigrid Berger, fondatrice de la plateforme d’emploi Profil PublicDayana Chamoun-Fiévée, fondatrice du cabinet de recrutement Diane Conseil et présidente de l’association Dirigeantes et territoires, Émilie Baudet et Clémentine Palmas, coachs certifiées qui ont créé respectivement le cabinet Cap Nova et Palmas coaching. À partir du 9 avril, le collectif diffusera chaque semaine jusqu’aux élections le portrait d’une femme dirigeante de grande collectivité qui est engagée, inspirante, solide. 

 

×
×

A lire aussi