LH Forum 2020 : les acteurs des territoires positifs à l'honneur

LH Forum 2019
2 jours pour découvrir, expérimenter et rencontrer. Le LH Forum 2019 a rassemblé plus de 5000 participants : maires et représentants d’agglomérations, départements et régions du monde entier, chefs d’entreprise, dirigeants politiques, responsables d’ONG et d’associations, entrepreneurs, artistes, économistes, scientifiques, mais également les plus jeunes et le grand public.
Le 29 juin 2020

Du 24 au 25 septembre prochain se tiendra au Havre la neuvième édition du LH Forum, le Forum mondial des villes et territoires positifs, créé par Jacques Attali et Edouard Philippe et organisé par l’Institut de l’Économie Positive. Avec pour thème principal "Les territoires : en première ligne pour réinventer le monde", cette édition 2020 est marquée par la crise sans précédent du Covid19 et ses conséquences sociales et économiques.

 

À cette occasion, ce ne sont plus des villes, comme en 2019, qui seront récompensées, mais les acteurs positifs des territoires. Des prix seront remis aux élus locaux qui œuvrent positivement pour leur territoire. Tous les élus locaux peuvent participer. C'est également le cas des fonctionnaires territoriaux mais aussi des députés et sénateurs. Il suffit que l’action ou l’engagement positif soit porté sur la période d’octobre 2019 à juin 2020. Le jury sera composé de cinq à dix personnalités, experts de terrain, alliant spécialistes de l’action publique et acteurs pionniers des territoires. Quatre catégories de prix  : Environnement, Social, Économie/Attractivité et Gouvernance/Civisme. Les candidatures sont à envoyer avant le 17 juillet.

 

L'ambition de ce Forum, dont Horizons publics est partenaire média, est de sensibiliser le plus grand nombre à l’économie positive et de valoriser les meilleures initiatives environnementales, sociales et économiques réalisées dans l’intérêt des générations suivantes. Comment accélérer la transformation des territoires vers une meilleure prise en compte de l’intérêt des générations futures ?

La crise sanitaire que nous vivons met en lumière les élus locaux, qui, sur le terrain, font leur possible pour rendre la vie des habitants plus sereine et plus juste. Des actions bénéfiques pour les territoires que veut récompenser le LH Forum cette année. Il est aussi appelé Forum mondial des villes et territoires positifs. Il tiendra à la fin du mois de septembre prochain au Havre. Pour sa neuvième édition, ce ne sont plus des villes, comme en 2019, qui seront récompensées, mais les acteurs positifs des territoires.
« Comme le deuxième tour des élections municipale s'est tenu le 28 juin, il nous semblait compliqué de faire un appel à candidature des villes avec les 30 000 maires déjà élus mais qui doivent gérer la crise, leurs administrés… », explique Audrey Tcherkoff, la présidente de l’Institut de l’Économie Positive, et membre du jury.

Tous les élus locaux peuvent participer. C'est également le cas des fonctionnaires territoriaux mais aussi des députés et sénateurs. Il suffit que l’action ou l’engagement positif soit porté sur la période d’octobre 2019 à juin 2020. Le jury sera composé de cinq à dix personnalités, experts de terrain, alliant spécialistes de l’action publique et acteurs pionniers des territoires.

Pour départager ces élus qui n’ont pas les mêmes moyens, l’Institut se base sur des critères multiples et pas forcément chiffrés. Cela peut être l’engagement personnel, l’altruisme, l’innovation ou encore la faculté à préparer l’avenir sur le temps long.

Car c’est cela qui définit un élu et un projet positif pour Audrey Tcherkoff : « Une personne positive va penser aux générations futures à chaque fois qu’elle va prendre une décision. Est-ce que c’est dans leur intérêt ? Est-ce qu’il y aura un impact positif ? En mettant de côté l’impératif de répondre aux urgences du temps court qui ont pour but de se faire réélire ».

Selon elle, l’exemple des soignants pendant la crise illustre l'efficacité du temps court lors de la crise du coronavirus. Les objectifs qui visent plus de bénéfices ou une réélection ne fonctionnent pas. Nous nous sommes retrouvés dans une situation compliquée avec un système pas préparé”, dit-elle. Mais la crise a aussi révélé des élus motivés et actifs. Audrey Tcherkoff prend en exemple Stéphanie Rist, député du Loiret (45), qui a mené de front son mandat et sa fonction de médecin”, ainsi que Thierry Dubosq, le nouveau maire de Subles (14), qui a rétrocédé trois mois de ses indemnités pour distribuer des masques aux habitants. Aujourd'hui, on peut penser qu’on a plus à perdre qu’à gagner en voulant se lancer dans la fonction publique, devenir maire ou se présenter en tant qu’élu. Nous essayons de redorer cette image et d’encourager ces initiatives positives”, poursuit la présidente de l’Institut de l’Économie Positive.

Prix des acteurs positifs des territoires

Quatre prix seront donc remis. Un dans chaque catégorie : Environnement, Social, Économie/Attractivité et Gouvernance/Civisme. Les candidatures sont à envoyer avant le 17 juillet. Les élu.es qui se présentent (et qui peuvent être inscrits par un tiers) devront remplir un questionnaire qui permettra de les départager. Les projets seront analysés selon les dimensions structurantes de l’indice de positivité de l’Institut. Un indice né à la suite du rapport sur l’économie positive et responsable. Il avait été commandé à Jacques Attali, créateur de la fondation Positive Planet, par l’ancien président François Hollande en 2013. C’était pour apporter un autre regard à la performance et créer de nouveaux indices. Nous avons ensuite réussi à en créer un en prenant autant en compte les aspects de gouvernance, environnementaux, sociétaux et financiers”, ajoute Audrey Tcherkoff.

4 prix pour mettre en lumière les acteurs positifs des territoires

L’Institut de l'Économie Positive ouvre les candidatures pour le Prix des Acteurs Positifs des Territoires 2020. 4 Prix seront décernés à des élus et les fonctionnaires territoriaux qui se sont illustrés et engagés politiquement et personnellement autour des valeurs de l’économie positive cette année dans les catégories suivantes :
 

  • Environnement, social, économie
  • Attractivité et civisme
  • Gouvernance

Il sera récompensé les innovations et les solutions mises en place sur les territoires qui incarnent des combats pour transformer un modèle économique à bout de souffle, dans l’intérêt des générations présentes et futures.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 17 juillet 2020 minuit. Pour candidater : Téléchargez et remplir le dossier de candidature et Envoyez-le à l'adresse mail : elliot.defaramond@positiveeconomy.co

Une soirée exceptionnelle de remise des prix se tiendra le jeudi 24 septembre pendant le LH Forum au Havre, lieu privilégié où diffuser les meilleures pratiques en mettant en lumière les acteurs engagés et les acteurs publics sont en première ligne dans la mise en œuvre de politiques concrètes et choix engagés pour une société plus positive.

Aujourd’hui, l’Institut accompagne des entreprises et des territoires, la présidente précise que l’équipe essaie d’avoir une approche holistique, de ne pas donner de leçon de morale mais d’apporter des outils et des mesures concrètes. Pour les territoires volontaires, calculer son indice de positivité permet par exemple de se comparer aux autres, mais également d’analyser son évolution dans le temps. Une dizaine de villes en France ont franchis le cap, dont Paris qui a été la ville pilote. Concernant les départements, les Hauts-de-Seine (92) ont été les premiers à participer. Cela permet aux territoires de réunir toutes leurs parties prenantes autour d’un indicateur qui fait vraiment sens, note Audrey Tcherkoff.

Pour les gagnants du prix, cet accompagnement dans la transition du territoire est très présent. Ceux qui ont été élus l’an dernier ont encore de fortes relations avec l’Institut de l’Économie Positive. Nous sommes en lien constant avec la ville de Grenoble sur la partie environnement, nous nous nourrissons mutuellement de nos travaux”, raconte Audrey Tcherkoff, en enchaînant sur “la ville de Mouans-Sartoux (06), qui a également un maire très impliqué sur la partie environnement et alimentation. Il a mis en place des cantines bio, et nous nous en sommes servis pour faire un projet pilote que nous proposons aux villes avec qui nous travaillons.”

Le Forum 2020 sera utile en ce sens : créer des rencontres et s’inspirer de projets à impact positif. Une multitudes d’acteurs seront présents, français comme internationaux, pour favoriser l’essaimage de solutions concrètes, au service de tous”, comme le défini la présidente.

L'Institut de l'Économie positive : pour favoriser la transition positive des territoires

Lancé en 2012, le mouvement de l’économie positive entend faire émerger et apporter des solutions de long terme face aux défis actuels. Pour cela, il favorise une croissance responsable, durable et inclusive, respectueuse de l’environnement et socialement juste, dans l’intérêt des générations présentes et futures. La création de l’Institut de l’Économie Positive fin 2018 par la fondation Good Planet répond à la nécessité d’aller plus loin en apportant une réponse concrète à tous ceux qui souhaitent s’engager pour un avenir meilleur. Son objectif est la transformation de notre économie en une économie positive, garantie de pérennité et levier de succès pour tous. Pour cela, l’Institut accompagne l’ensemble des nations, territoires et entreprises dans leur transition positive.

A lire aussi