Polipart : les élus locaux n'ont plus de secret pour vous

Polipart
Le 21 janvier 2020

Identifier les noms des élus locaux (maire, député, président de région et du département) à partir d’une simple adresse, c’est ce qu’offre Polipart, plateforme ouverte en 2019. En plus des 35 000 maires et autres têtes d’exécutifs locaux déjà identifiés sur sa plateforme, Polipart vise à rendre « accessibles » l’ensemble des élus locaux.

 

Horizons publics est allé à la rencontre de Brice Maydieu, son fondateur, dont l'objectif est de mettre à la disposition des citoyens un outil de transparence numérique pour faire vivre la relation entre le politique et la population. Un enjeu au centre des municipales 2020.

 

"Qui est mon élu ? Qui sont mes élus ?" Pour contacter vos élus, entrez votre adresse dans la barre ci-dessous propose la plateforme Polipart sur sa page d'accueil. Identifier les noms des élus locaux (maire, député, président de région et du département) à partir d’une simple adresse, c’est ce qu’offre Polipart, plateforme ouverte en 2019. Cela se fait sur une seule interface : il suffit de renseigner le lieu et de cliquer.

Les quelque 34 000 maires de l’hexagone figurent sur Polipart, explique Brice Maydieu, son fondateur, parmi lesquels « les 17 000 maires dont la commune n’a pas de site web » et qui représentent 6,5 millions d’habitants.

Une visibilité en ligne, nouvelle pour eux mais aussi une valorisation de leur fonction, d’après les premiers retours d’élus. L’équipe de Polipart, qui a développé ce système en interne, s’appuie sur diverses sources : DILA (Direction de l’information légale et administrative), data.gouv.fr, collectivités, particuliers…

Communiquer avec les élus

Mieux, ce système, simple et efficace, offre en outre des informations complémentaires (adresse, téléphone…).

« La vocation de Polipart n’est pas de présenter les élus », l’internaute pouvant adresser un message à l’élu et chacun disposer d’un « retour statistique » sur les thématiques (handicap, éducation…), les types d’envoi (proposition, sollicitation…) : « connaître ce qui a été fait et ce qui est en cours », insiste Brice Maydieu. C’est l’utilisateur qui décide du statut du message (public ou privé), la plateforme ne connaissant pas le contenu de ces courriers.

Quant au financement du projet, en complément de ses soutiens, Polipart sollicite le public (« crowdfunding » ou financement participatif) via le site HelloAsso. D’autres fonctionnalités doivent bientôt compléter ce dispositif, comme l’intégration prochaine des élus des DOM - qui demande un peu plus de temps pour des raisons techniques liées au « mapping » des régions concernées - ou le lancement d’une appli mobile.

De 35 000 à 500 000 élus

Les élections municipales de mars 2020 constituent pour Polipart aussi une échéance importante : « nous avons l’objectif de rendre accessibles en ligne l’ensemble des élus locaux, passer de 35 000 à 500 000 personnes », commente Brice Maydieu. En outre, un peu à la manière de Wikipedia, les instances locales et les particuliers pourront participer, comme ils ont déjà commencé à le faire. Il s’agit par exemple de préciser les délégations des élus, leurs domaines de compétences, en distinguant « qui fait quoi » entre la région, le département et la mairie : « à la mi-décembre, notre site a déjà enregistré plus de 2 000 contributions ».

A lire aussi