Innovation santé : prendre soin de sa peau et de la biodiversité marine

SunnyCare
Le 26 août 2019

Éviter les coups de soleil et respecter les océans : grâce à sa borne interactive et ses billes de crèmes solaires éco-responsables, My Sunny Care fait le pari d'allier prévention sanitaire et environnementale.

Depuis le début de l'été, elle tourne. Sur les plages, dans les festivals, de la Rochelle à Nice en passant par Paris-Plage et Aix-les-Bains. Partout où il y a du soleil et, potentiellement, des coups de soleil, la borne de prévention solaire active de My Sunny Care distribue bons conseils et billes de crème solaire. La toute jeune start-up française a mis au point cette machine intelligente avec une double préoccupation : protéger les vacanciers des effets néfastes du soleil et protéger la biodiversité marine des effets néfastes des protections solaires chimiques.

Chaque année, en France, 56 000 cas de cancer de la peau sont causés par l'exposition solaire et 24 000 tonnes de produits chimiques imputables aux crèmes sont déversés dans les océans du monde entier. Ce sont ces chiffres alarmants qui ont poussé Maxime Dupont et Jean-Louis Bévan, étudiants ingénieurs, à mettre au point leur outil alliant santé et écologie. 

« Il n'y a pas de joli storytelling autour de la création de My Sunny Care », s'excuse presque Maxime Dupont. « Nous sommes des ingénieurs, en école à Toulon. Nos lectures sur l'impact environnemental de la protection solaire nous ont poussé à agir et nous ont démontré qu'il y avait non seulement un sujet écologique et un sujet autour de la prévention. Nous nous sommes passionnés pour ces thématiques et avons décidé de mettre nos compétences au service de nos convictions », raconte-t-il.

« Nous nous sommes aperçus également que tout le monde n'avait pas eu la même éducation à la santé. Nous avons eu envie de transmettre les messages institutionnels, mais de façon ludique, afin de toucher un public qui n'y a pas toujours accès ». Les deux étudiants entrepreneurs planchent alors sur une formule de crème solaire éco-responsable, tout en imaginant une façon non rébarbative de faire de la prévention à la fois sanitaire et environnementale. Ils imaginent une borne interactive multifonctions : elle informe, en temps réel, du risque UV sur un lieu donné, affichant la couleur à la manière de la météo des plages (vert, jaune ou rouge), diffuse des messages de protection et de précaution, donne des conseils personnalisés à ses utilisateurs et enfin, distribue une dose de crème solaire éco-responsable, une Sunny Ball.

Une crème éco-responsable

La borne de prévention active My Sunny Care se veut un objet de mobilier urbain intelligent. À l'issue d'un parcours de questions, elle établit le phototype de la personne face à lui et détermine l'indice de protection le mieux adapté. Puis, place aux travaux pratiques : comme à la fête foraine, la borne crache une Sunny Ball. À peine plus grosse qu'une balle de ping-pong, biodégradable, la bille, recouverte d'une enveloppe végétale, se perce d'une simple pression des doigts. Il en sort une crème solaire éco-responsable, minérale et sans nano-particules, issue de l'agriculture biologique et certifiée ECOCERT. Une dose permet de recouvrir efficacement le visage et les avant-bras. Une caméra UV permet à la borne de s'assurer que la protection a été convenablement étalée.

« Notre crème respecte à la fois l'environnement et la santé de chacun », souligne Maxime Dupont. D'ici la fin de l'été, quelque 20.000 Sunny Balls auront été distribuées gratuitement aux amateurs de farniente sur le sable chaud et aux fans de musique. Les deux bornes nomades de My Sunny Care sillonnent tous les jours l'Hexagone et s'installent dans les lieux fréquentés par les touristes : les bords de mer, les festivals...

Au total, 62 jours d'implantation. La tournée de la prévention de My Sunny Care est passée par la Fanzone parisienne de la coupe du monde de football féminine, les événements musicaux Garorock, les Francofolies, Musilac, We Love Green, Nice Jazz Festival... « Parce que la prévention peut faire plus de dates qu'Angèle, The Slash et Alain Chamfort réunis ! », plaisante-t-on chez My Sunny Care. « Les vacanciers repartiront comme ça de la plage ou du concert avec un souvenir plus sympa qu'un coup de soleil ! », ajoute Maxime Dupont.

Intégré au programme PEPITE

Pour financer la borne et les Sunny Balls, la start-up compte sur des entreprises privées, des marques qui pourront sponsoriser la machine, personnalisable, et s'exposer dessus : mutuelles, banques, festivals...

Les collectivités sont elles aussi invitées à prendre part à cette prévention d'un nouveau genre. Depuis avril 2019, My Sunny Care a intégré le programme PEPITE Start-up Ile-de-France et ont rejoint les locaux parisiens de la Station F, pour une durée de six mois.

Un véritable tremplin pour les jeunes entreprises qui sont sélectionnées. Sur la période 2018-2019, 80 étudiants-entrepreneurs portant une quarantaine de projets ont été accompagnées et ont bénéficié d'un coup de boost pour leur activité. Parmi eux : Kid Cab, chauffeur privé pour enfants, Escrin, marque digitale concevant et commercialisant mensuellement le produit de mode rêvé d'une femme inspirante, ou encore les épaulières connectées intelligentes pour les sports de contact.

 

 

×
×

A lire aussi