WeekAway, favoriser « la mobilité récurrente » des actifs

Weekaway
©Weekaway
Le 18 septembre 2020

La crise du covid-19 a fait exploser le télétravail et pourrait créer une nouvelle donne en matière d’organisation du travail dans le privé comme dans le public. De plus en plus d’actifs franchissent le pas pour vivre dans une ville et travailler dans une autre. Lancé par Marie-Christine Crolard, WeekAway entend accompagner ce mouvement de fond.

« Avec l’accélération de nouveaux usages (télétravail, lignes à grande vitesse, tiers-lieux), amplifiée par la crise du covid-19, il est aujourd’hui possible de décorréler le lieu de vie du lieu de travail en alliant télétravail et présentiel chaque semaine : une opportunité pour les entreprises locales de développer leur employabilité et d’attirer de nouveaux talents », explique Marie-Christine Crolard, la fondatrice de cette plateforme d’un nouveau genre. Elle a pour objectif de faciliter la vie d’un nouveau type de collaborateur (ou de conjoint de collaborateur) : le « weekaway » qui vit dans une ville et travaille dans une autre quelques jours chaque semaine. « Nous accompagnons les salariés en mobilité récurrente en leur permettant de trouver un logement quelques jours chaque semaine près de leur lieu de travail et de bénéficier des services connexes pour faciliter leur quotidien », précise notre interlocutrice, qui avoue partager à titre professionnel et personnel les mêmes préoccupations.

De nouveaux horizons avec le télétravail

Avec la crise du covid-19, le télétravail a séduit un nombre croissant de salariés, d’actifs et d’entrepreneurs qui réfléchissent à vivre autrement, à la campagne tout en revenant en ville deux ou trois jours chaque semaine. La période du confinement et la pratique du télétravail chez les cadres ont aussi ouvert de nouveaux horizons. Selon une enquête de Cadremploi, publié en juin 2020, auprès de plus de mille cadres, 45 % d’entre eux seraient ainsi prêts à déménager à la campagne, 36 % dans une petite ville et 34 % dans une autre région, si leur entreprise autorisait plusieurs jours de télétravail hebdomadaire. « Nous proposons aujourd’hui sur notre plateforme une offre de “logement récurrent” permettant la location d’une chambre ou d’un appartement pour quelques jours par semaine, avec la possibilité de laisser des affaires personnelles. L’idée est aussi de créer une communauté de weekaways – estimée à 500 000 personnes avant le covid-19 – qui partagent les mêmes préoccupations et de leur offrir sur le plus long terme des services spécifiques », confie Marie-Christine Crolard, qui fait la navette très régulièrement entre Paris et Annecy.

L’idée est aussi de créer une communauté de weekaways – estimée à 500 000 personnes avant le covid-19 – qui partagent les mêmes préoccupations et de leur offrir sur le plus long terme des services spécifiques.

Dynamiser les territoires et répondre aux besoins des entreprises locales

Les freins à la mobilité géographique impactent également le recrutement de nombreux talents. 60 % des PME en région ont des difficultés à recruter (contre 27 % en région parisienne) et six entreprises sur dix freinent leur développement par manque de profils experts. Favoriser la mobilité des talents, l’une des ambitions de la plateforme, c’est aussi contribuer au dynamisme et à l’attractivité des territoires. « Plus de 50 % des postes sur Bordeaux sont non pourvus, notamment dans le domaine de la tech ou de l’innovation ; la ville de Metz a aussi du mal à recruter », précise l’entrepreneuse. Parmi les freins à la mobilité géographique figurent le défaut d’emploi de qualité pour le conjoint, les contraintes familiales (scolarisation des enfants, couple divorcé, etc.) ou encore le célibataire indépendant qui ne souhaite pas quitter sa région seul. C’est pourtant un enjeu pour la dynamique et l’attractivité des territoires. Les collectivités locales ont un rôle à jouer pour favoriser l’employabilité dans leur territoire. WeekAway s’est récemment rapprochée des agences de développement économique dont le rôle est de développer les entreprises et l’économie de leur territoire, pour proposer une offre de service afin de faciliter le recrutement de cadres à haut potentiel ou dotés de compétences recherchées. « En Normandie, nous avons récemment proposer une offre de service pour faciliter le logement afin que les entreprises de la région puissent recruter plus facilement à Caen, Rouen ou Le Havre, via Normandie Attractivité, la nouvelle agence de l’attractivité normande. Notre objectif est de pouvoir offrir le même service pour d’autres villes, régions et territoires. »

Pour aller plus loin

www.weekaway.fr

×
×

A lire aussi