Un dialogue toujours asymétrique entre l’État et les collectivités territoriales

Conférence nationale des territoires
©Florian David/Matignon
Le 15 octobre 2018

La Conférence nationale des territoires, instance de dialogue entre représentants de l’État et des collectivités territoriales, souhaitée par les associations d’élus locaux et créée en juillet 2017 par Emmanuel Macron a bien du mal à exister. Son fonctionnement et surtout ses dysfonctionnements constituent la dernière illustration de la relation difficile entre l’État et les collectivités territoriales, un dialogue asymétrique dans lequel l’État a toujours le dernier mot et fixe la règle du jeu, au risque de se piéger lui-même.

OU
Abonnez-vous à la revue des Horizons publics
Formule intégrale
6 numéros + 4 hors-séries + accès lllimité au site et aux archives
S'abonner
A retrouver dans le dossier
Par