L'autre trésor public

Le 9 mars 2018

« Ce livre est à destination des décideurs politiques, nationaux et locaux, pour leur montrer que toute opération de transformation publique, aussi légitime soit-elle, n’est pas qu’affaire de coûts et de réduction des dépenses, mais qu’elle engage avec elle des femmes et des hommes », écrit Laurent Berger dans la préface de cet ouvrage. Alors que le Gouvernement a annoncé début février une réforme d’envergure de la fonction publique, à l’issue de son premier Comité interministériel de la transformation publique, ce livre de témoignages orchestré par la CFDT arrive à point nommé. Une trentaine d’agents de la fonction publique livrent leur quotidien, sous la forme de témoignages directs, à l’état brut et sans langue de bois, n’hésitant pas à raconter leurs doutes, leurs difficultés, mais aussi leurs joies et leurs victoires.

Coordonnateur municipal des écoles maternelles et élémentaires, infirmière en service Ophtalmologie, ingénieure à l’INRA, aide-soignante en EPHAD, professeur des écoles, employée au CROUS, médecin scolaire, technicienne en direction départementale des territoire, inspectrice du travail, etc. toutes ces paroles qui se confient, ce sont autant de visages que l’on peut mettre sur la fonction publique.

 

L’exercice est plutôt réussi, et permet d’incarner cette fonction publique. Ils s’inscrit dans un objectif, voulu par le syndicat réformiste :

 

Nous avons voulu prendre le contre-pied du discours dominant sur la fonction publique qui ne cite que la masse pour mieux en dénoncer le poids prétendument exorbitant. Or, le niveau de l’emploi public en France est comparable à celui des pays dont le niveau économique est proche de celui de la France : 80 fonctionnaires ou agents publics pour 1000 habitants en France, 145 au Danemark, 70 aux États-Unis », rappelle Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT Fonctions publiques, en postface.

À lire

L’autre trésor public. Paroles d’agents sur leur travail, éditions de l’Atelier, CFDT Fonctions publiques, Préface de Laurent Berger, février 2018, 11€