Grand débat national: un bilan à prendre avec précaution  

Grand débat national
Le 19 avril 2019

Ouvert le 15 janvier 2019, le grand débat lancé par Emmanuel Macron est officiellement clos depuis la mi-mars. Quelques semaines pendant lesquelles se sont tenues 10 134 réunions publiques, 16 337 communes ont ouvert des cahiers citoyens, 1 932 884 contributions ont été faites en ligne, et 27 374 courriers ou courriels reçus par les organisateurs. L’opération a sans conteste mobilisé les élus, les citoyens, et produit un nombre de contributions considérable. Mais pour autant le bilan du grand débat apparaît mitigé, voire brouillé aux yeux des Français. Non tant sur le fond, car la plupart des propositions ou des idées qui sont « remontées » de ces consultations tous azimuts se rejoignent sur des points essentiels. Mais plutôt parce que le débat serait tronqué dès le départ, pour des raisons de périmètre et de méthodologie, ce qui jette une ombre sur la crédibilité et la justesse du bilan établi. Revue de détail.

OU
Abonnez-vous à la revue des Horizons publics
Formule intégrale
6 numéros + 4 hors-séries + accès lllimité au site et aux archives
S'abonner

A lire aussi