Pardon tata Monique

Le 9 février 2020

Salut à tous et toutes ! C’est un plaisir de vous retrouver. J’en profite pour vous souhaiter une bonne année, une bonne santé et tout ce qui va avec. Que cette nouvelle année soit celle de la réussite de tous vos projets personnels et professionnels. Au passage, j’espère que vous avez bien profité des fêtes de fin d’année. À ce propos, on remercie Nadine Cretin, historienne invitée de Yann Lagarde, au micro de France culture, pour avoir, enfin, tranché le débat autour de la légende urbaine selon laquelle le personnage du père Noël aurait été créé par la marque Coca-cola !

Justement, en parlant du père Noël, j’espère qu’il vous a gâté. Pour ma part, je passais de très bonnes fêtes en famille jusqu’à la catastrophe. Celle qui ne m’a vraiment pas gâté, c’est tata Monique. Elle m’a offert une grosse lampe dorée en forme de feuille de bananier avec un abat-jour rouge pétant. J’ai souri poliment, mais je l’ai trouvée affreuse (la lampe, pas tata Monique).

A lire aussi