Haute-Saône : un poste de gendarmerie totalement inédit

Le 11 septembre 2018

À Pusey (Haute-Saône), la Gendarmerie va ouvrir, en 2019, un poste flambant neuf, dans le centre commercial, pour améliorer sa visibilité et renforcer le lien avec la population. Sans débourser un centime ni augmenter ses effectifs !

Améliorer le service, renforcer son image de marque et celle de ses partenaires, le tout à budget et à effectifs constants : c’est le prodige que compte bien réaliser le groupement gendarmerie de Vesoul à l’occasion de l’extension, en septembre 2019, de la zone commerciale OASIS 3, sur la commune de Pusey (Haute-Saône).

Un nouveau lien de proximité

La gendarmerie y occupera en effet - et c’est une première en France - un local neuf de 90 m2, le « Gend Drive », situé sur le parking, occupé par trois gendarmes en permanence. Il ne s’agira pas de « sécuriser » le lieux, comme l’explique le capitaine Etienne Petitfils, commandant en second la Compagnie de gendarmerie de Vesoul, en charge du dossier, mais tout à la fois, sur ce lieux qui attire plus de 30 000 visiteurs par semaine, de s’adapter aux modes de vie de la population et de recréer un lien de proximité avec les habitants : le public disposera, dans une logique « Drive » (disponibilité d’un service à proximité de son véhicule, d’où le nom du projet) d’une zone d’accueil agréable, notamment dotée de bornes de services internet pour ses demandes (prévention, recrutement, conseils, informations…) et d’un salon pour des démarches plus confidentielles.

Une opération à budget et effectifs constants

Particularité étonnante de ce projet de « kiosque », se réjouit Etienne Petitfils, la Gendarmerie ne déboursera aucun frais : elle y affectera des personnels déjà en fonction ailleurs (en mode guichet déporté de la brigade) et bénéficiera d’une convention d’occupation gratuite, sans engagement de sa part. Les autres partenaires de l’opération y trouvent également leur intérêt :  le promoteur gagne en notoriété sur son offre commerciale associant services publics et services marchands, la mairie, elle, renforce son image de marque. Bref, un an avant l’échéance, tout est bouclé. Sauf peut-être en ce concerne le nom, « Gend Drive », qui reste à confirmer… ou pas.

L'image et l'efficacité

Capitaine Petitfils

Mission innovante, bénéfice d’image et réappropriation du territoire du côté des gendarmes, qualité et flexibilité de l’accueil du côté des habitants : les bénéfices attendus ne manquent pas selon le capitaine Etienne Petitfils, en charge du projet. Pour cela, les horaires seront notamment adaptés aux habitudes des populations au sein d’un centre commercial et les technologies mises à contribution. Le tout sans exclure, explique-t-il, la possibilité pour la gendarmerie de solliciter, le cas échéant, ses réservistes et leurs compétences spécifiques, toujours au profit de la population. Environ 80 % des clients estiment dores et déjà qu’ils fréquenteront le Gend Drive (en majorité pour des informations).

 

A lire aussi