Marcel Guenoun : «Le New public management n'a pas réduit le poids des procédures bureaucratiques»

Le 26 juillet 2019

Pour Marcel Guenoun, directeur de l’Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE), la fin du New management public (NPM) entraîne une refonte de la gestion administrative, plus participative, citoyenne et intégrée. Dans l'ouvrage collectif co-dirigé avec Nicolas Matyjasic, En finir avec le New public management, il brosse un bilan des effets positifs et négatifs du New public management. Selon lui, ce modèle technico-administratif est derrière nous et trois modèles sont aujourd’hui prégnants dans la transformation publique : la gouvernance digitale, la gouvernance participative et la gouvernance intégrée.

OU
Abonnez-vous à la revue des Horizons publics
Formule intégrale
6 numéros + 4 hors-séries + accès lllimité au site et aux archives
S'abonner

A lire aussi