Le nudge en action à Paris

passages piéton 3D pour faire ralentir les automobilistes
Passages piéton 3D pour faire ralentir les automobilistes.
©Mairie de Paris.
Le 2 novembre 2018

La capitale française est devenue en quelques années un terrain d'expérimentation à grande échelle du nudge, technique d'incitation douce pour changer de manière positive les comportements des usagers. Face à la sur-occupation et à la saturation des espaces urbains, cette méthode vient à la rescousse des politiques publiques de la ville de Paris, notamment en matière d'amélioration de la propreté. Emmanuel Grégoire, aujourd'hui premier adjoint d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris et en charge de la transformation publique depuis plusieurs années, a reçu la revue Horizons publics pour évoquer cette problématique. Il nous a également confié que la Ville de Paris va ouvrir d'ici la fin de l'année un nouveau laboratoire d'innovation publique en interne, pour diffuser cette culture de l'innovation auprès des agents et les impliquer dans la transformation de l'action publique.

"Uritrottoirs" installés dans les rues de Paris, recours à des designers ou street-artistes pour habiller et rendre plus visibles les poubelles sur les trottoirs du canal Saint Martin, passages piéton 3D pour faire ralentir les automobilistes, "minuteur sonore" dans les douches pour diminuer la consommation d'eau, visuels chocs sur des affiches dans le métro pour inciter à ne pas jeter ses mégots de cigarette sur la voie publique, éclairage fort dans les passages obscurs ou sous les ponts pour prévenir les agressions, végétalisation de l'espace urbain dans les banlieues pour rendre la vie plus douce... Les exemples sont nombreux pour illustrer aujourd'hui ce phénomène du nudge, "coup de pouce" en anglais, consistant à trouver des petites astuces pour changer les comportements en douceur. Les Parisiens ou les Parisiennes ont déjà été confrontés, sans le savoir, aux effets du nudge dans les espaces publics. La ville de Paris expérimente cette démarche innovante depuis plusieurs années.

La dimension comportementale est fondamentale dans les politiques publiques. La propreté et la sécurité font partie des secteurs où la démarche nudge est la plus importante. L'objectif des expérimentations parisiennes dans ces deux secteurs est de faire évoluer les comportements des Parisiens et des Parisiennes dans un espace urbain très dense et très peuplé. Toutes les grandes villes connaissent des problèmes de propreté et de sécurité car il y a une sur-occupation de l'espace public, explique Emmanuel Grégoire, le Premier adjoint à la mairie de Paris.

Aujourd'hui, les techniques de nudge sont principalement utilisées par la mairie de Paris pour remédier à ces problèmes de sur-occupation de l'espace public, pour améliorer les résultats des politiques publiques en matière de propreté. Des résultats qui reposent principalement sur des comportements individuels responsables.

"Les 30 000 corbeilles "Bagatelle", imaginées par le cabinet d'architectes Wilmotte, déployées dans la capitale entre 2013 et 2015, disposent d'écrase-cigarette (éteignoirs) pour éviter que les fumeurs jettent leurs mégots sur la voie publique. Nous travaillons aussi sur de nouvelles poubelles dotées de vrais cendriers", explique Emmanuel Grégoire. Une incitation douce pour changer le comportement des fumeurs dans les rues de Paris.

Affiche parisienne de lutte contre les mégots

Selon les services de propreté de la ville de Paris, 350 tonnes de mégots sont ramassées chaque année !

Pour accompagner ces changements de comportement, la mairie de Paris a même lancé, avec un certain succès, l'application mobile DansMaRue pour permettre aux Parisiens et aux Parisiennes de transmettre directement les anomalies depuis les rues ou les parcs de Paris.

En matière de propreté, la RATP vient aussi de lancer, dans le cadre de son nouveau plan propreté, un nouveau dispositif d’affichage nudge pour encourager à adopter un meilleur comportement en matière de propreté. Ce dispositif d'affichage va être testé dans 3 stations de métro (Bonne nouvelle (ligne 9), Gabriel Péri (ligne 13) et Jaurès (ligne 2, 5 et 7) et une gare RER (gare de Chessy Marne-la-Vallée (RER A), avant d'être généralisé dans plus de 40 stations du réseau RATP et les grandes gares parisiennes dès 2019.

Et demain, à quoi ressemblera le nudge à Paris ?

L'organisation des Jeux olympiques d'été à Paris en 2024 donne quelques indications sur ce que pourrait être l'usage du nudge dans la capitale française dans les années à venir. En effet, dans le cadre du "Nudge Challenge Paris 2024", la ville de Paris a retenu 8 initiatives inspirées de ces incitations douces qui seront mises en place durant les jeux olympiques. Envoyer des pop-ups et des notifications sur les smartphones des visiteurs pour les inciter à utiliser les transports en commun, disposer des empreintes au sol pour guider les usagers du métro vers les escaliers plutôt que les escalators, placer un minuteur dans les douches du village olympique afin que les athlètes y passent moins de temps, proposer un autocollant indiquant leur pays d’origine aux visiteurs désireux d’entrer en contact avec des personnes d’autres cultures, promouvoir l’utilisation de doggy bags dans les restaurants de Paris pour lutter contre le gaspillage alimentaire (via une autocollant ou une boîte de récupération), placer au-dessus des poubelles des miroirs pour attirer le regard et inciter à les utiliser, placer des autocollants aux pieds des spectateurs, dans les stades, pour les inviter à jeter leurs déchets dans les poubelles. Voilà quelques unes des astuces et techniques destinés à changer nos comportements.

"Les idées les plus simples sont souvent les plus efficaces pour mettre en place des dispositifs de nudge. Le coût est souvent très accessible pour une collectivité, le nudge complète utilement l'action publique et s'inscrit dans une stratégie durable de gestion des espaces urbains", précise Emmanuel Grégoire.

Pour aller plus loin :