Voyage au pays des bibliothèques. Lire aujourd'hui, lire demain

Voyage au pays des bibliothèque
Le 19 mai 2018

C’est le titre du rapport sur les bibliothèques publiques remis en février par Erik Orsenna, de l’Académie française, et Noël Corbin, inspecteur général des affaires culturelles, à la demande de Françoise Nyssen, ministre de la Culture.

Après les cinémas, 16 500 bibliothèques, ou points lecture, constituent un des équipements culturels français les plus fréquentés – 27 millions de personnes (40 % de la population française) y sont entrées en 2016. Une fréquentation qui augmente (+ 23 % depuis 2005) en raison de la richesse et de la diversité du contenu. 38 000 agents sont à l’œuvre, renforcés par 82 000 bénévoles.

En faveur de ce réseau national de lecture publique partagée entre l’État et les collectivités locales, E. Orsenna et N. Corbin avancent 19 propositions – réalistes – parmi lesquelles :

- ouvrir le dimanche trois bibliothèques universitaires à Paris et celle d’espaces de coworking dans des locaux publics fermés le dimanche (restaurants administratifs) ;

- renforcer les partenariats entre les bibliothèques et les collèges et lycées, les bibliothèques universitaires et municipales pour des ouvertures coordonnées ; y développer les permanences de professionnels ;

- garantir le rôle et le fonctionnement des bibliothèques départementales ; développer des réseaux de lecture publique notamment dans les intercommunalités, les services de cohésion sociale (PMI, CCAS Pôle emploi), les maisons de services au public ; envisager un partenariat national entre La poste et des bibliothèques ;

- revoir les cadres d’emploi de la filière territoriale des bibliothèques : créer deux plateformes numériques d’échanges pour les personnels, élus et association des bibliothèques ainsi que les échanges d’expériences entre professionnels ;

- enrichir l’offre de prêt numérique en permettant l’accès de ce marché à tous les libraires et une juste rémunération pour les auteurs.

- conditionner l’aide de l’État aux investissements à un plan stratégique définissant les ambitions en matière de lecture publique ;

- améliorer l’accessibilité et l’investissement en ordinateurs adaptés aux déficiences visuelles et auditives ; lancer un plan national pour l’édition adaptée ;

- garantir à tous les détenus le droit à la lecture en prison par un partenariat avec une bibliothèque.

Les propositions du rapport visent à transformer les bibliothèques en maisons de service public culturel de proximité, au service de la culture, de l’éducation, de l’inclusion numérique, de la lutte contre les inégalités et de l’égalité des territoires.