Dossier

Le printemps des maires

Le printemps des maires
Le 10 avril 2019

Sentiment d’impuissance, démissions en série, changement générationnel, contraintes financières, réformes territoriales, crise des vocations, retour de l’État, révolution numérique… Héritage de la Révolution française et savant mélange de proximité démocratique, de lien social et de solidarité, la fonction de maire républicain n’a cessé d’évoluer sous l’effet des multiples transformations de la société et de la vie publique. Sommes-nous entrés dans un moment charnière pour les maires de France ?

La crise des gilets jaunes, avec ses cahiers de doléances, et le Grand débat national, avec ses très nombreuses réunions organisées sur tout le territoire national grâce au concours des maires, semblent avoir remis cette figure majeure de la démocratie locale au centre du jeu politique en ce printemps 2019. Mais pour combien de temps encore et avec quels moyens, quel statut et quelle formation ?

Le maire de demain sera-t-il militant, entrepreneur, technocrate ou bien les trois à la fois ? La professionnalisation de la fonction de maire est-elle inévitable sur le long terme ? Et face à l’incertitude radicale, comment celui-ci pourra-t-il réinventer l’action publique locale en associant davantage les citoyens, les habitants et l’ensemble de la société civile ?

Au sommaire de ce numéro