L’innovation publique « transforme » l’administration, mais sans remettre en cause les problématiques de fond

Benoît Vallauri
Benoît Vallauri, responsable du Ti Lab, Laboratoire régional d'innovation publique Bretagne
©Crédit Ti Lab / Région Bretagne
Le 25 août 2020

Depuis 2017, Benoît Vallauri est responsable du Ti Lab, le laboratoire d'innovation publique de la région Bretagne, installé à Rennes. Durant la crise sanitaire du Covid19, le Ti Lab a joué un rôle précieux de coordination au niveau régional de tous les acteurs engagés dans la fabrication de masques et de visières (FabLab, Makers, couturier.e.s, agents publics...).

 

Structure plus souple, plus autonome et en phase avec les besoins et les attentes des "innovateurs terrain", le Ti Lab a joué «un rôle de facilitateur des moyens de production innovants à l’échelle de la Région», selon son fondateur. Cette crise sanitaire inédite a montré toute l'utilité et la réactivité que peut apporter un labo territorial d'innovation publique en capacité de trouver des solutions opérationnelles innovantes en un temps record.

 

Le Ti Lab est aujourd'hui engagé dans deux initiatives : la mise en place d'ateliers avec les FabLab et Makers pour partager les bonnes pratiques, les expériences et préparer l'après-Covid19 (Riposte Créative Bretagne - Solidarités, initiatives et échanges sur l'après COVID19 en Bretagne) et un projet visant à créer un prototype de partenariat participatif de type « Public-Communs » pour le futur, afin de reconnaître officiellement à côté du public et du privé, une place réglementaire pour le commun, y compris hors période de crise.

 

Passé par le privé et le monde associatif, très engagé dans l'innovation publique, Benoît Vallauri s'est confié à Horizons publics dans un long entretien réalisé cet été.

A lire aussi