La relance des préfets

Comment comprendre le retour au premier plan du corps préfectoral ? Sous le sceau de la baisse de la dépense publique, les années 2000 avait conduit à l’affaiblissement progressif des services préfectoraux et à la réduction des missions d’appui et de soutien techniques dévolues aux sous-préfectures, alimentant, à cette occasion, un discours devenu récurrent, sur le retrait de l’État.

Le repositionnement des préfets au cœur de l’organisation de l’État territorial opéré par Emmanuel Macron dès le début de son mandat est venu rompre avec cette dynamique, la crise sanitaire remettant même la verticalité de l’État et de ses ramifications territoriales à l’ordre du jour.

Quel est le profil-type d’un préfet aujourd’hui ? Comment les préfets et les sous-préfets appréhendent-ils l’évolution de leurs missions structurées historiquement par la science de l’application et de l’interprétation des règles ? Dans un monde où les partenariats, les stratégies coopératives sont a priori appelées à prendre une importance croissante, comment envisagent-ils leur rôle vis-à-vis des élus locaux ? C’est notamment à ces questions qu’entend répondre ce dossier d’Horizons publics intitulé « La relance des préfets ».

Au sommaire