Transitions : de nouvelles approches pour compter ce qui compte

Les systèmes comptables et budgétaires sont au cœur de nos organisations privées et publiques. Ils servent d’outils de pilotage et de gestion pour orienter les décisions stratégiques. Face à l’urgence et à l’accélération des transformations (écologique, sociale, numérique, sanitaire, etc.), le temps n’est-il pas venu de changer de logiciel, voire de cadre de références et de compter ce qui compte ?

Les organisations publiques en général – et les collectivités locales en particulier – ont un rôle essentiel à jouer sur ce chantier qui ne se résume pas à l’adoption de budgets verts ou de quelques indicateurs de résilience. Il s’agit de s’engager dans une approche plus systémique, prenant en compte les limites planétaires, ou encore les capitaux naturels et humains, comme l’illustre la méthode de comptabilité comprehensive accounting in respect of ecology-triple depreciation line (CARE-TDL).

Un numéro coordonné par Xavier Perrin, ancien DGS, directeur de projet Communs et responsable du conseil en gestion, redirection et comptabilité écologiques à la ville de Grenoble.

Au sommaire



Sur le terrain

Mises en perspective

Réactions